Faire son savon d’Alep

Le savon d’Alep a, comme tout savon, une recette bien spécifique. Contrairement aux savons de Castille et de Marseille concentrés en huile d’olive, le savon d’Alep (ancêtre de tous les savons, qui remonte à l’Antiquité en Syrie) contient 20% d’huile d’olive et 20 à 40% d’huile de baies de laurier. Il faut également, comme dans toute fabrication de savon, un mélange de soude et d’eau pour produire la saponification.

Vous pouvez aussi agrémenter la recette d’huile de coco, qui a un bon pouvoir moussant et permet d’obtenir une trace plus vite et ensuite un savon qui reste dur.

Traditionnellement, comme le savon de Marseille, le savon d’Alep est obtenu en chauffant l’huile d’olive et la soude dans un grand chaudron puis en ajoutant l’huile de baies de laurier, et enfin en étalant la pâte liquide sur le sol. Les savons découpés sont ensuite stockés 9 mois minimum.

Ici, nous allons utiliser la saponification à froid. N’oubliez pas de prendre toutes les précautions de protection vis à vis de la soude, abordées en détail dans la confection du savon de Marseille maison (lunettes, gants, masque tablier, matériel spécialement pour le savon ,etc.).

Côté matériel, vous aurez besoin d’un bécher de 2L ou un grand saladier en verre, une balance, un mixeur plongeant, une spatule et un fouet, un ou des moules, équipement classique pour la fabrication du savon.

Pour 1kg savon d’Alep traditionnel à 20%, à 8% de surgras, il vous faut :

  • 80% d’huile d’olive soit 571g,
  • 20% d’huiles de baies de laurier soit 122g,
  • une réduction de soude à 8% :
    89g de soude,
    218g d’eau déminéralisée.

Pour 1kg de savon d’Alep revisité à l’huile de coco, à 8% de surgras, il vous faut :

  • 75% d’huile d’olive soit 502g ,
  • 15% d’huile de coco soit 100g,
  • 10% d’huile de baies de laurier soit 67g,
  • une réduction de soude à 8% :
    96g de soude,
    234g d’eau déminéralisée.

Bon à savoir : pour adapter votre recette et avoir la bonne quantité, calculez bien les dosages à l’aide d’un calculateur de saponification en ligne.

Et voici la recette pour le savon d’Alep artisanal :

    • prévoyez des gants, des lunettes de protection, un masque, des manches longues et un tablier pour manipuler les produits, et protégez votre plan de travail (avec des journaux par exemple),
    • n’utilisez que votre matériel prévu pour les savons (mixeur, contenants en verre, spatule et fouet),
    • pesez l’huile d’olive et la mettre dans un grand récipient,
    • pesez et fondez l’huile de baies de laurier (et huile de coco) au bain marie pour la mélanger à l’huile d’olive,
    • pesez la soude et mélangez-la à l’eau déminéralisée délicatement puis laissez refroidir le mélange de soude et d’eau exothermique (jusqu’à 40°),
    • lorsque le mélange est refroidi (un peu plus chaud qu’un bain si vous n’avez pas de thermomètre), mélangez le mélange de soude avec les huiles végétales,
    • mixez le tout jusqu’à obtenir la “trace” (texture crème anglaise),
    • ajoutez vos huiles essentielles,
    • coulez immédiatement en moule,
    • filmez le dessus et enveloppez dans des linges (torchons),
    • démoulez 24 à 48h plus tard, lorsque le savon est assez dur et la saponification complète,
    • faites sécher au moins 4 semaines à l’air libre sous un torchon, le temps que la réaction soit terminée et le PH plus bas pour obtenir la “cure”,
    • un mois plus tard, vous verrez le savon durcir et s’éclaircir, et c’est prêt !

Conservez votre savon dans une boîte en bois par exemple, pendant 8 mois, ainsi il continuera à sécher à l’abri de la lumière et à s’affiner. Il est aussi utilisable immédiatement.

Et voilà, vous avez encore réalisé un produit entièrement bio d’excellente qualité, c’est bon pour vous, votre porte-monnaie et pour la planète !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *