Faire son savon de Marseille

Le savon de Marseille est multi-usages dans une maison : la lessive, l’hygiène, l’entretien … Saviez-vous que vous pouvez fabriquer votre savon vous-même ? C’est facile, économique, écologique et c’est surtout logique dans notre démarche autosuffisante !

La recette du savon est simple : acides gras (huiles, beurres végétaux) + base forte (soude caustique ou hydroxyde de sodium) = savon + glycérine.

Ce procédé se nomme saponification, il induit une réaction chimique complète et exothermique (qui dégage de la chaleur).

Le savon de Marseille se trouve partout aujourd’hui. Cette appellation large ne réfère pas à une origine mais plutôt à une méthode de fabrication et une recette spécifique, avec 4 ingrédients:

  • 72% d’huile d’olive d’abord,
  • puis de l’huile de coco ou de palme (celle-ci ayant un impact désastreux sur la forêt et les êtres vivants, nous nous abstiendrons toujours de l’utiliser),
  • un mélange de soude et d’eau.

Bon à savoir : le savon de Marseille contient 72% d’huile d’Olive, tandis que le savon de Castille en contient 100%.

Le savon de Marseille est traditionnellement cuit 8 à 10h au chaudron, mais nous utiliserons ici la méthode de saponification à froid, car elle présente beaucoup d’avantages : ce sera plus simple, le savon sera biodégradable, et il va garder toute la glycérine, sera plus surgras et donc plus doux pour la peau.

C’est aussi la meilleure recette pour démarrer, si l’on est novice du savon maison, car c’est simple, très peu coûteux et le savon est très équilibré.

Vous pouvez aussi améliorer la recette de base, et enrichir votre savon en beurre de karité, si vous souhaitez le rendre plus nourrissant pour la peau, ou encore en huiles essentielles pour lui donner un parfum agréable.

Ici, pour faire 1kg de savon de Marseille, avec un surgras de 8%, il vous faut :

  • 72% (minimum) d’huile d’olive soit 469g,
  • 28% d’huile de coco soit 182g,
  • 101 g de soude caustique,
  • 248 g d’eau déminéralisée.
  • (facultatif : 40 gouttes d’huiles essentielles)

Bon à savoir : pour bien calculer vos quantités, si vous souhaitez faire un autre dosage, utilisez un calculateur de saponification en ligne.

Bon à savoir : plutôt que la soude caustique, la lessive de soude toute prête est pratique car on gagne du temps à ne pas faire le mélange soi-même, et en plus on ne respire pas les vapeurs issues de la dilution.

Question matériel, vous n’aurez besoin que de contenants en verre (surtout pas de plastique qui pourrait fondre ou mal réagir avec la soude) à bec verseur de type bécher), une spatule ou un fouet, des moules, une balance et un mixeur plongeant.

Bon à savoir : attention, tous ces objets vont être en contact avec de la soude, vous ne devrez plus les utiliser en cuisine, mais les réserver uniquement pour faire du savon. En effet, la soude, au même titre que l’acide sulfurique, brûle les tissus organiques avec lesquels elle rentre en contact. Si vous êtes éclaboussé par de la soude, neutralisez-en tout de suite l’effet avec du vinaigre blanc.

Et voici la recette pour faire votre savon de Marseille DIY :

  • prévoyez des gants, des lunettes de protection, un masque, des manches longues et un tablier pour manipuler les produits, et protégez votre plan de travail (avec des journaux par exemple),
  • n’utilisez que votre matériel prévu pour les savons (mixeur, contenants en verre, spatule et fouet),
  • pesez l’huile d’olive et la mettre dans un grand récipient,
  • pesez et fondez l’huile de coco au bain marie pour la mélanger à l’huile d’olive,
  • pesez la soude et mélangez-la à l’eau déminéralisée délicatement puis laissez refroidir le mélange de soude et d’eau exothermique (jusqu’à 40°),
  • lorsque le mélange est refroidi (un peu plus chaud qu’un bain si vous n’avez pas de thermomètre), mélangez le mélange de soude avec les huiles végétales,
  • mixez le tout jusqu’à obtenir la “trace” (texture crème anglaise),
  • ajoutez vos huiles essentielles,
  • coulez immédiatement en moule,
  • filmez le dessus et enveloppez dans des linges (torchons),
  • démoulez 24 à 48h plus tard, lorsque le savon est assez dur et la saponification complète,
  • faites sécher au moins 4 semaines à l’air libre sous un torchon, le temps que la réaction soit terminée et le PH plus bas pour obtenir la “cure”,
  • un mois plus tard, vous verrez le savon durcir et s’éclaircir, et c’est prêt !

Conservez votre savon dans une boîte en bois par exemple, ainsi il continuera à sécher à l’abri de la lumière.

Bon à savoir : l’huile de grignon d’olive, donc raffinée, donne un savon encore meilleur que l’huile d’olive de première pression, plutôt adaptée à l’alimentation.

Pour produire 1 kilo de savon, comptez environ 6€ de matières premières. Faire votre propre savon de Marseille est donc très facile, peu coûteux et surtout bon pour vous et l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *